Mode / Beauté

Bottines vs Sneakers : le choc du dressing !

Oui je sais, moi aussi je fais cette tête so Carrie Bradshow chaque matin parce que j’hésite encore entre ma bonne vieille paire de Stan Smith usée et mes bottines ouvertes sur le côté. C’est ça la mode : de perpétuelles questions existentielles, des soupirs et un « merde ! » lancé toutes les deux secondes parce que c’est dur de trancher. Surtout après avoir découvert un nouvel hashtag sur instagram : le « sneaker_porn ».Que faire ? Comment sortir du lot et ne pas tomber dans la catégorie « suiveur » ? J’ai pesé pour vous, et en exclusivité (oui, votre fée clochette de la mode exagère un peu !) le pour et le contre des baskets (ou sneakers) et des bottines :

PS : les bottines se portent toute l’année mes choupettes, arrêtez d’écarquiller les yeux !

L’histoire fascinante des sneakers (vous savez déjà où je me situe, c’est comme pour le battle Sartre/Camus : soit on est sartrien, soit on est camusien, il n’y a pas d’entre-deux…ou presque !)

Il faut savoir que le mot « sneakers » vient de l’anglais et plus précisément (je déteste parler comme un prof) du verbe « to sneak » qui signifie se faufiler. Nous ajouterons volontiers « sur le bitume et en toute légèreté ! » comme les working girls. Car OUI, on peut porter des sneakers au bureau. Souvenez-vous de Mélanie Griffith dans justement, Working Girl. Point positif : les baskets se portent partout et ne sont pas uniquement réservées pour notre séance de sport avec le sosie tunisien d’Erwann Mentheour !

La preuve en image :

Les sneakers vont donc à tout le monde et avec tout. Vous comprenez donc qu’ils ne posent pas de problème de morphologie. Quoique, si on est petite, on peut toujours privilégier les sneakers à plateforme, très tendance cette saison.

Deuxième point positif : une même paire peut aller avec plusieurs tenues. Je parle évidemment des fameux Stan Smith.Ou d’une manière plus générique, des baskets blanches qui mettront le point final aussi bien à un classique jean/t-shirt qu’à une robe.

Autre point positif : les baskets blanches peuvent adoucir une tenue un peu trop « sexy ». Il vaut mieux troquer ses talons aiguilles pour une paire de baskets blanches et même le soir ! Effet décalé tout en étant chic et perso, votre modeuse hurluberlue adore surtout quand c’est Kendall Jenner qui commence à lire dans mes pensées (hashtag : il y a de la télépathie dans l’air)

Pantalon taille haute/body/perfecto et…les chaussures de la Cendrillon du XXIème siècle : les baskets blanches ! Sauf pour nous, car nous rentrons après minuit parc qu’on danse sous les « sunlights» jusqu’au petit matin sans jamais avoir d’ampoules aux pieds. hehe ! Instant crush : le sac bowling à pompon et le rouge à lèvres de la brune incendiaire! Alors, qui sera la reine du bal ce soir ?

-Dernier point positif : plusieurs enseignes décalent les sneakers et les déclinent à l’infini. On est fan de la dernière « recrue » chez Zara, les sneakers rose pâle avec les petites lunettes. On joue la carte de la régression à fond et on table surtout sur la tendance « pink » de cette saison :

                                    Crédit photo : Zara Tunisie Officiel 

Le petit plus : c’est le prix abordable de cette paire de baskets. On peut en effet, pour moins de 100dt, être tendance et avoir LES sneakers que personne n’a encore repérés. Enfin, plus maintenant ! Alors, qui va concurrencer la fameuse « pink » panthère ?

Ce qui fâche, il fallait bien trouver une petite faille à ces baskets (et titiller ainsi la bébête) ces chaussures ne seront plus vos meilleures amies une fois la grisaille installée. Donc, si vous allez investir dans une paire de Stan ou de Gazelle (je sous-tends une marque mondialement connue et qui fait fureur ces derniers temps ; surtout quand on sait que Kate Moss a arboré les fameuses « Gazelles » dans les 90’s, enfin bref ) sachez que vous devriez réinvestir dans des bottines pour pouvoir affronter l’hiver…et ouais ! Sinon, vous pourrez toujours dénicher les sneakers de vos rêves, à moindres coûts, dans des boutiques du type Zara, Bershka et Stradivarius. Votre porte monnaie vous en saurait gré !

Petite astuce : si vous n’aimez pas l’effet « crasseux » donc grunge de vos baskets blanches (je m’adresse surtout aux Working Girls, descendantes de la dynastie des Bradshow !) vous pourrez toujours les nettoyer avec (roulement de tambour) du dentifrice et une vieille brosse à dents. Cependant, il faut frotter frotter et encore frotter. (flemmardes s’abstenir !)

Passons maintenant aux bottines. Les stars du bitume selon les dernières « street style news » (oui j’avoue, c’est plus jouissif que le JT de 20h !)

Le point positif : c’est beau ! Esthétiquement, on ne peut pas objecter, critiquer, lâcher un « pouah ! » rimbaldien très adolescent à la vue de ces magnifiques créatures. Surtout que cette saison, ce sont les bottines rouges qui sont à l’honneur.

Toutefois, et contrairement aux baskets, pour être stylée avec des bottines, il faut suivre quelques règles et éviter de vagabonder dans les nuages. Petit décryptage :

Les bottines coupent la jambe. Donc si on est petite, ça peut éventuellement nous tasser. L’astuce ? Opter pour une valeur sûre : les bottines noires. On évite de mixer les couleurs. Avec les bottines noires, nous mettrons un jean skinny noir qu’on roulotte, bien sûr, ça allongera instantanément la silhouette. Ou bien, on n’hésite pas à porter des collants opaques pour jouer sur l’illusion d’optique : vos gambettes paraîtront, en prime, plus longues. Sinon, on n’hésite pas à investir dans des bottines à petits « talons ». C’est sexy (sans être vulgaires). Et si on a un réel coup de cœur pour la tendance du moment, c'est-à-dire les bottines rouges, il vaut mieux les choisir dans une matière « noble » (le cuir, c’est parfait) et on calme le jeu sur le reste de la tenue. Ce genre de chaussures est une pièce forte en soi. En bref, twistez vos basiques avec des bottines et évitez l’effet « ratatouille ». En matière de mode, on ne dépasse pas trois couleurs (à part quelques cas particuliers) Sinon, ça sera le fashion faux pas assuré.

On oublie les défilés deux secondes et on redescend sur terre. Les « shows » sont des spectacles donc, « des déguisements » et très souvent, on ne peut pas porter tout ce qu’on voit sur les podiums. C’est la tyrannie de la mode mes choupettes ! Allons, ne faites pas cette tête : on peut piquer certaines astuces, mais oui !

Les bottines parfaites ! Avec un pantalon 7/8 ou un jean (bootcut ou skinny) qu’on roulotte, c’est juste parfait. Voilà comment on donne du pep’s à nos basiques. Un jean brut, un pull oversize noir qu’on n’hésite pas à rentrer dans notre jean, une veste en jean ou un perfecto et le tour est joué ! On n’oublie pas le petit sac bowling noir pour mettre toutes nos petites affaires.

Les bottines noires ouvertes sur le devant donnent tout de suite un côté rock’n’roll à une tenue « classique » (entendez par là basique). Il y a un modèle sympa chez Zara et ça reste toujours abordable. L’autre point positif : elles sont parfaites pour la mi-saison et se marient très bien avec un collant résille.

On doit se rendre à l’évidence .C’est dur de trancher. Après, les baskets blanches sont une sorte de « maître Jacques » de notre dressing un peu comme les bottines noires. Bilan des courses : nos deux stars du jour sont ex aequo sur le ring (histoire de Yin et Yang de la chaussure).

Un petit récap’ s’impose :

Investissez dans des bottines de bonne qualité. Si vous mettez du noir, du blanc, du gris, des couleurs basiques et « soft », vous pouvez vous permettre un petit grain de folie, sinon, fuyez les premiers « crush » et réfléchissez à deux fois avant de vous jeter dans la gueule du loup ! (je deviens raisonnable et c’est grave).

Faites du « lèche-vitrine » avant de dévaliser les boutiques. On peut très vite regretter un achat parce qu’il s’est avéré inutile.

Essayez plusieurs paires de chaussures. Les perles rares se font souvent désirer.

Respirez avant de sprinter et achetez les chaussures qui correspondent le plus à votre personnalité.

Sinon, j’ai gardé le meilleur conseil pour la fin : économisez et faites vous plaisir ! Claquer des sous fait du bien au moral ! Surtout quand on rêve trois nuits de suite de la dernière création Minelli qui rend hommage à Ziggy Stardust, l’un des personnages phares de David Bowie… (Soupir !)

Crédit photo : Minelli Officiel 

L’univers de la mode célèbre David Bowie donc un craquage s’impose ! Confession d’une accro du shopping ruinée !

Moralité d’une fable contemporaine (on s’en fout de La fontaine !) : on n’a qu’une vie, autant en profiter et ce ne sont pas nos héroïnes préférées de Sex And The City qui me contrediraient !


Fatma Souiri Gharbi