Zoom sur un événement

Jaou Tunis 2018 où l'art de finir en beauté !

Le dimanche 1er juillet 2018, s’est tenu la journée de clôture de la 5ème édition du festival Jaou Tunis.Pour la clôture, l’équipe organisatrice a choisi comme lieu la jolie ville de Sidi Bou Saïd.

Le programme était riche mais surtout fort en émotions ! 


Cette clôture passa à travers, d’abord,  une conversation autour de l’histoire des Erlangers : Cette famille qui bâtit le somptueux Palais Ennejma Ezzahra de Sidi Bou Saïd avec les intervenants Mme Olivia Erlanger, Mme Winkie Williamsson ainsi que Mr Mounir, le protecteur des lieux. L’histoire de la famille Erlanger nous a été contée avec beaucoup d’émotions et de simplicité, le temps d’une matinée, nous avions eu l’impression de vivre avec ces gens, ces amoureux de l’art et de la Tunisie : tels des enfants, nous avions été transportés dans les années Erlanger, et avions l'impression que ces derniers habitaient encore les lieux.

Après la découverte de l’historique du Palais et de sa gloire à travers un diaporama agrémenté de photos et de pièces historiques, nous entrâmes dans la deuxième partie de cette journée de clôture : la tournée des galeries de la banlieue Nord.

Que de couleurs, de beautés, d’authenticité et de découvertes : des galeries aux œuvres époustouflantes, riches en histoires et en secrets, des artistes chaleureux et mystérieux à la fois et tout cela sous un soleil estival et une brise équilibrant parfaitement la température. De la galerie Kalyste où nous y avons exploré l’exposition de Zied Lasram, à la galerie El Marsa en passant par les expositions collectives des galeries A. Gorgi et Ghaya et pour finir un petit tour du côté de la galerie Selma Ferani et le violon bleu où ont été exposés les œuvres de Catalina Swinburn et Marianne Catzaras. 

Une journée riche en espoir, l’espoir d’un renouveau pour les monuments Tunisiens et l’espoir d’un avenir rayonnant pour l’art en Tunisie !

R.S