Zoom sur un événement

Retour sur le Festival Kerkennah #01

La fine équipe de l’instant M s’est déplacée pour vous afin d’assister au Festival d’Arts visuels et de Photographies «KERKENNAH01 ».

On apercevait la gaieté depuis le ferry ; un accueil des plus chaleureux reçu par les organisateurs de cette première, accompagné d’un spectacle de danse peu commun par le talentueux danseur Rochdi Belgasmi, nous invitant à voyager du nord jusqu’au sud de la Tunisie à travers la danse contemporaine guidée par le rythme de la darbouka, le bendir et de la chakwa.
Un rythme musical laissant libre choix aux spectateurs de remuer chaque partie de leurs corps !   

Avant débarquement, nous avons été conviés à déguster un succulent buffet en appréciant l’incontournable vue sur l’île de la magie…

Kerkennah ? C’est la puissance de la beauté. Un pur stimulant de dopamine et de sérotonine…
Cet archipel vous offre du plaisir pour les yeux, et une paix totale que ce soit pour l’âme ou pour les yeux !
Trois jours consécutifs où l’art et la culture étaient au rendez-vous ! Ce fut légèrement euphorique, entre artistes, œuvres attractives, cadres et 35 degrés à l’ombre, on ne sait plus où donner de la tête.



Lieu d’exposition :

Port el Attaya /

Un espace assez vaste, et très curieux pour un lieu d’exposition.
En effet, ce grand bâtiment s’avère être un chantier naval, le but est de s’adapter à l’île de Kerkennah d’utiliser l’espace tel qu’il est.  (Pour ceux qui n’arrivent pas à visualiser la chose, c’est une copie conforme du Berghain avec une absence totale de population complètement dégénérée. Dieu merci…).

Le chantier naval comporte plusieurs chambres séparées, ainsi que des expositions différentes.

Coup de cœur de l’INSTANT M

 

Stand n °2 / « Of traps and tropes » / Commissaire: John Fieetwood / Artistes : Hela Ammar/ Matt Kay / Meghna Singh /Simo Gush

La scénographie fait référence à la forme de l’île de Kerkennah, les œuvres exposées sont sous formes de vidéos projections. L’exposition nous entraine dans une construction et déconstruction des valeurs ; de vivre les témoignages des migrants ou encore d’être confronté à ressentir le temps.

Stand n ° 4 / « Ré-création » / Commissaire : Hejer Chelbi / Artistes : Mathieu Le Sourd / Isil Kurmus Aleksandrov / Khalil Ben Abdallah

Une exposition qui traduit une forte volonté de voyage du monde réélu à l’imaginaire, de l’existant à l’utopique et de l’attendu au fantastique.  





Maison de Marabout 

Ce petit espace a été agencé pour Ghaya Gallery, l’exposition s’intitule « Lieux de nulle part », on y retrouve divers artistes tunisiens et internationaux tels que : Zied Ben Romdhane, Haythem Zakaria, Augustin Le GALL et bien d’autres.






En dépit de ces fastueuses créations, vient place au défoulement et festivité !

En guise d’accueil, tous étaient convoqués à un dîner des milles et une nuit… Harmonié par l’apparition des étoiles et la beauté de la lune lumineuse aux couleurs jaunâtres achevant ce spectacle par un sublissime feu de camp et un concert animé par un groupe de jeunes mettant ambiance et festivité sur la piste !

Chaque soir, après longue découverte des expositions, nous avons eu droit à des concerts époustouflants !

Pour parfaire le tout, laissez nous vous parler du fabuleux endroit où nous avons héberger ; l’hôtel Cercina, digne des petits villages situés dans le nord de Marbella ou sur la Costa brava. Un cadre phénoménal, dans tous les points possibles ; la cuisine, le confort mais surtout et éminemment la contemplation du lever et coucher de soleil ! Une féerie totale. On ne pouvait rester indifférents face à la beauté des tons rosés et orangés que le ciel en mouvement nous laissait percevoir…

Merci à toute l’équipe et directeurs de Kerkennah01 de nous avoir permis de découvrir cette lueur de magie…

Big up !


Safia Ounaies et Ghofrane Jaziri