Zoom sur un événement

Retour sur la scène culturelle et événementielle qui a rythmé la vie culturelle de 2016 by Zoopolis

©Hamza Bennour

  • Soirée « Hello 2017 by Zoopolis TV »

  • 2016 n’a pas été une année de tout repos sur tous les plans pour tout le monde, y compris pour Zoopolis TV, qui a coutume, depuis son lancement, de fêter l’anniversaire de sa création, chaque fin décembre. Pour cette 4ème année consécutive, l’équipe n’y est pas allée de main morte, en organisant une fête privée grandiose où le divertissement a fusionné avec le culturel et le professionnel. Un défi de taille hautement relevé ce 23 décembre.
  • Cette nuit, le tapis rouge a en effet été déroulé afin d’accueillir comme il se devait tout le gratin de la scène culturelle et événementielle qui a rythmé la vie culturelle de 2016. Ce fut aussi une occasion en or pour ces derniers d’annoncer les prémices d’une programmation non moins intéressante prévue pour 2017 … les convives s’y sont donné à cœur-joie.

©Hamza Bennour

Le réseau de Zoopolis TV, s’est considérablement étoffé au fur à mesure, ou amis et partenaires de ce média- ami, engagé dans la promotion de la culture alternative tunisienne, ont comme tradition de se donner rendez – vous dans le but de favoriser l’échange des expériences entre professionnels, consolider les valeurs « des Zoopolitains » et lier des contacts donnant ainsi un souffle nouveau à une équipe créative qui œuvre pour le renouveau de la scène underground du pays.

 Artistes, musiciens, journalistes ou amis n’ont pas manqué de répondre à l’appel et ont afflué au « Néopole », situé sur la route de Sidi Thabet. Le tout organisé dans l’enceinte de ce nouvel espace réaménagé mais encore méconnu, à vocation purement événementielle, et aux allures d’une salle de concert spacieuse, pouvant accueillir pas moins de 1500 spectateurs. C’était donc l’occasion de mettre en valeur l’espace et le promouvoir dans le cadre de cette collaboration baptisé « Hello 2017 by Zoopolis TV ». Ce lieu polyvalent, composé d’une salle couverte de 850m² et d’un jardin de plus de 1300m², est doté d’atouts qui en feront la nouvelle Mecque culturelle de 2017.

©Hamza Bennour

Pour cette soirée, l’équipe organisatrice n’a pas invité autant de monde, mais les 300 invités qui ont répondu présent ont profité d’une grande scène, installée à l’occasion, ou musiciens et artistes tunisiens comme « New Man in Town », « Khaled Mrabet »,     « Pardon My French » et « le Jazz Club de Tunis » se sont succédés en alternance avec les nombreux acteurs de la sphère culturelle. En trois minutes, ces derniers devaient faire une rétrospection de ce qu’ils avaient accompli en 2016 et donner un aperçu des perspectives et des projets prévus pour la nouvelle année.

©Hamza Bennour

Parmi les associations, organismes, nouveaux médias partenaires et acteurs figurait l’Association l’Art-Rue qui s’investit dans la promotion des artistes à travers les résidences qu’elle propose à « Dar Bach Hamba ». Les dirigeants de « Dar Eyquem » à Hammamet, une autre résidence d’artistes, était également présents. La promotion du « Néopole » où s’est passée la soirée, s’est bien déroulée. Les organisateurs du Festival « Sicca Jazz » ont pris la parole pour nous parler de leur prochaine édition. Egalement présentes, les représentantes de l’association « Chouf », venues nous parler de leur festival d’art féministe «Chouftouhonna ».

 Le jeune réalisateur Mehdi Barsaoui a évoqué son dernier court métrage, récompensé au DIFF 2016. Rappelons que ce jeune artiste a raflé le Muhr d’Or récemment.  L’équipe de Misk FM et les représentants de la fondation Kamel Lazaar, Kerkennah01, Downtown Vibes, Fanni Raghman Anni, du « Tunis Design Week », « Winou el Patrimoine et le « Yuka » étaient là pour la plupart. Sans oublier Akasia Production, Cinételefilms, le Goethe Institut de Tunis et Alae Eddine Slim, réalisateur du ternier triomphe du festival de Venise. Ce dernier est venu nous parler de « The Last Of Us », son dernier film, dont la sortie est prévue pour le mois d’avril dans les salles tunisiennes.

©Hamza Bennour

« Organiser un événement de cette ampleur nécessite des mois de préparation, le faire en deux semaines était un challenge de taille pour nous, globalement bien relevé ! » Déclare Mehdi Kerrit, directeur général de Zoopolis TV. Il poursuit : « Le timing était très serré pour pouvoir ramener plus de participants. Il y en a qui avaient des engagements. Logistiquement pour les inciter à venir, c’était difficile. Certains avaient des projets embryonnaires qu’ils ne pouvaient présenter aussi tôt. Conceptualiser un sommet sur la scène culturel, était inédit, original et on a tenu bon à le faire. »

Ce besoin d’élaborer ce genre de plateformes « inter- acteurs » a été précipitamment assouvi lors d’une soirée haute en couleurs, où rires, bonne humeur, musique, danse, boissons à volonté  et amuse-bouche étaient au rendez – vous pour le plus grand bonheur des invités. Ceux-ci, fixé à leur cigarette, ont préféré s’entasser en plein air pour pouvoir fumer, plutôt que de remplir en masse la salle.        

Haithem Haouel